Homélie du 5e dimanche de Pâques 2020

Sanctuaire de la Miséricorde

Homélie du 5e dimanche de Pâques 2020

Saint Jean 14, 1-12

Il y a 4 ans environ, j’étais avec un couple pour faire leur préparation au mariage. Je leur demande : ” Est ce que vous avez la foi comme couple ? ” La jeune fiancée se met à fouiller dans sa sacoche. Je ne comprends pas trop ?? J’attends impatiemment et soudain elle me dit: ” Je n’ai pas nos certificats de baptême, je vais vous les apporter dans deux semaines !”.

La foi n’est pas un bout de papier, ni le fait que nous soyons baptisés. La foi c’est de mettre toute notre confiance en Jésus qui est Dieu. Lorsque l’on dit: ” J’ai foi en toi ” ça veut dire ” J’ai confiance en toi “. Expérimenter la confiance en l’autre, ce n’est pas toujours facile. C’est plus qu’un bout de papier. Avoir confiance c’est avoir la foi envers Jésus. C’est avoir une relation personnelle avec Lui, comme avec un ami. C’est plus important que le papier.

Ce matin dans l’Évangile nous sommes à la dernière cène. Les apôtres sont déboussolés ; Jésus vient de leur annoncer la trahison de Judas et le reniement de Pierre. Il leur révèle également qu’Il s’en va et que là-bas, ils ne pourront pas le suivre, mais qu’Il reviendra les chercher… Ouf ! Quels bouleversements pour les apôtres.

Ce que je trouve extraordinaire dans l’Évangile c’est que Jésus va continuer à les encourager afin qu’ils ne perdent pas confiance en Lui: Mes amis, faites moi confiance. Je suis là et je ne vous abandonne pas. Ça va bien aller.

Jésus essaie de nous remonter le moral

1- Jésus nous réconforte

« Que votre cœur ne soit pas bouleversé »

  • Je ne suis pas juste un homme, je suis Dieu
  • Jésus ne s’appuie pas sur ses forces mais sur la force de son Père du ciel
  • Son départ de ce monde Il ne le voit pas négativement, Il ne le voit pas comme une fin mais comme le retour à la maison. Il va revoir son Papa du ciel. C’est tellement beau et rempli d’espérance !
  • J’ai toujours été là pour vous, et comme je suis Dieu, je serai toujours là pour vous, pour vous soutenir, vous nourrir…

2- Jésus nous invite à la confiance

Il y a quelque année je devais me rendre à un chalet dans les Laurentides. Mon ami m’y attendait. Il m’avait écrit le chemin sur un papier car le GPS ne pouvait pas dicter le chemin pour s’y rendre. Une fois arrivé près du chalet, je tournais en rond depuis une vingtaine de minutes. C’est alors que je me suis décidé à appeler mon ami. Il me dit : ” Ne bouge pas de là, je vais aller te chercher et tu n’auras qu’à me suivre “. Ouf ! Quel soulagement ! Mon cœur était en paix.

  • Jésus c’est exactement ce qu’Il fait avec nous. Il est déjà au chalet de son Père, Il connait le chemin par cœur et Il vient nous chercher pour nous prendre avec Lui. Quel soulagement.

3- Jésus est le chemin

Il est le chemin qui mène au Père. Jésus nous en propose deux :

  • Le chemin de Jéricho : c’est le chemin qui mène au plus bas, c’est le chemin qui mène à la mer morte. Là où il y a la mort. Jésus vient dans nos morts, pour ressusciter nos vies, nous donner une vie nouvelle. C’est aussi le chemin où l’on prend soin des autres, souvenez-vous du bon samaritain, c’était sur le chemin de Jéricho.
  • Le chemin d’Emmaüs : c’est le chemin de la relecture spirituelle de notre vie : Jésus marche avec nous dans le quotidien, Il a été présent aussi dans mon passé. Est-ce que j’en prends conscience ? Et s’il a été présent dans mon passé, Il le sera aussi dans mon futur. J’ai toutes les raisons d’espérer alors !

Père Dominic Richer