Homélie du 6e dimanche de Pâques

Sanctuaire de la Miséricorde

Homélie du 6e dimanche de Pâques

Saint-Jean 14,15-21

Il y a exactement deux mois, la covid-19 arrivait officiellement au Québec. Le mot d’ordre: confinement. Tout est annulé; les rencontres au travail, les sessions de formation, les réunions. Les magasins sont fermés, les églises sont fermées, etc. Tout est annulé et fermé.

Par contre, quand on y regarde de plus près, il y a bien une chose qui n’est pas annulée ni fermée; c’est notre cœur et spécialement notre relation avec Jésus. Chacun de nous a la responsabilité de nourrir sa foi et de dilater son cœur pour qu’il puisse continuer à aimer Dieu et son prochain.

La Parole de Dieu que nous venons d’entendre se situe lors de la dernière cène. Jésus voit ses disciples découragés, apeurés, désorientés. Tout semble fermé… Les apôtres ont le cœur dans l’eau, personne n’ose exprimer sa tristesse et son destin.

Jésus nous donne trois vérités à retenir et à mette en pratique aujourd’hui, comme trois chemins à suivre dans les moments où tout semble arrêté, annulé. Afin de ne pas perdre le cap, ni l’espérance, ces vérités vont nous aider à nous préparer à la fête de la Pentecôte qui s’en vient !

1- Se bonifier

“Vous garderez mes commandements”.

Jésus ne veut pas faire de nous des soldats (à vos ordres mon capitaine!). Non, garder ses commandements c’est vivre de Jésus, c’est vivre et mettre en pratique ses préceptes dans nos comportements: dans nos paroles, nos gestes, dans notre intelligence. C’est devenir comme Jésus, c’est Lui ressembler.

Notre Père du ciel ne s’intéresse pas à ce que nous faisons ou à ce que nous possédons mais à ce que nous sommes. Dieu regarde notre cœur pour voir s’il se dilate chaque jour dans l’ordre de l’amour.

Nous avons décider de ne plus être égoïste, jaloux, orgueilleux, menteur, avare, colérique, impatient pour nous revêtir de la beauté du Christ.

C’est aimer, penser, prier, agir, réfléchir comme Lui. Pas facile me direz-vous! C’est à ce moment que nous avons besoin de son aide.

2- Demander l’Esprit Saint

“Il vous donnera un autre Défenseur qui sera pour toujours avec vous: l’Esprit de Vérité.”

Oui, chaque jour et même plusieurs fois par jour, demandons à l’Esprit Saint qu’il vienne à notre secours afin qu’il regonfle notre cœur de son amour. Il nettoie, lave en nous, purifie nos cœurs pour que nous devenions les “sosies” du Christ. La transformation du monde et de notre être dépend de lui et aussi de nos petits efforts quotidiens.

3- La Vierge Marie

Vivre comme Jésus, être le “sosie” de Jésus c’est l’imiter. Comment ? En lisant l’Évangile au quotidien. Et on voit dans l’Évangile que Marie n’est pas là juste pour donner naissance à Jésus. Jésus va passer 30 ans chez sa mère afin d’apprendre d’elle sa docilité à l’Esprit Saint. Imaginez seulement l’ombre du Saint Esprit l’a recouverte et elle a donné naissance au Fils de Dieu!

Au fond, l’Esprit Saint est déjà en toi. Tu as juste à le réveiller parce qu’il dort. Tu l’as reçu à ton baptême et à ta confirmation. Souvent on ne le prie pas, on ne l’appelle pas pour qu’il puisse transformer nos intelligences, nous aider lorsque nous sommes découragés, quand on n’a pas envie de prier, lorsque nous avons de la rancœur. Mais il est là à ta disposition.

Touche ta poitrine : il est là. La force de Dieu est en toi. Demandons à Marie de nous aider à vivre du Saint Esprit tous les jours !

Amen

Père Dominic Richer