Courte réflexion pour ce 24e dimanche

Sanctuaire de la Miséricorde

Courte réflexion pour ce 24e dimanche

En cette fin de semaine, il n’y a pas de semainier puisque maintenant il est imprimé pour nous à tous les quinze jours. Mais on peut réfléchir quand même. Vous connaissez sans doute mon goût pour les jeux de mots. Aujourd’hui m’est venu en effet dans la tête un jeu de mot après avoir lu sérieusement l’évangile de ce jour dans Marc 8, 27-35.  PRENDRE sa croix – RENDRE sa croix. C’est seulement après cela, je crois, que nous pouvons dire que nous marchons à la suite du Christ. Oui, nous avons tous et toutes des croix à partir de notre naissance jusqu’à notre dernier souffle. Le mot croix me fait déjà faire un acte de foi : croiX ou croiS … en le prononçant, rien n’est différent, mais en y pensant l’un ne va pas sans l’autre. Alors en venant au monde, je prends ma croix, j’accepte de vivre comme le Christ et j’accueille la vie avec ses joies et ses souffrances. A mesure que la vie se déroule, je rends ma croix au Christ en lui disant que je veux marcher à sa suite, dans ses pas, comme Lui, dans la générosité, la charité, la sérénité et la foi.

Prendre sa croix      Rendre sa croix (perdre sa vie)        Croix               Crois

Béni sois-tu, Dieu notre Père, pour la route que Jésus a parcourue jusqu’au bout et qui nous conduit au monde nouveau, un monde de vie en plénitude, de liberté et de lumière sans déclin.

Normand Provencher, o.m.i.

Bonne marche dans la joie à la suite de Celui qui a porté sa croix et l’a rendue à son Père en mourant, à Celui qui a aimé sa croix et qui nous a dit : « Prends ta croix et suis-moi,  crois à cause de Moi et de l’évangile et tu seras sauvé. »

S. Isabelle Paquet, CND Montréal