Bonne et sainte année 2022-2023

Sanctuaire de la Miséricorde

Bonne et sainte année 2022-2023

Vous avez le droit de vous poser la question: « Qu’est-ce qui se passe dans la tête de sœur Isabelle en ce 4 septembre? Elle est toujours en avance, mais cette fois c’est un peu fort. Nous ne sommes tout de même pas au 1er janvier. » Et vous avez raison, vous avez bien compris.

Mais ce n’est pas avec ma tête que je dis cela, c’est bien avec mon cœur. Nous commençons une autre année pastorale, c’est l’heure de nous regarder en nous disant notre joie du recommencement, notre bonheur de nous revoir et de savoir que nous vivrons encore de si beaux moments. Aux dernières nouvelles, on nous dit qu’on manque de professeurs pour le début de l’année scolaire. Dans mon livre à moi et dans le vôtre il n’y a qu’un professeur pour nous enseigner comment être heureux durant l’année qui commence. Il peut nous enseigner à additionner nos bons coups, à multiplier nos visites d’amitié, à soustraire nos faux jugements. Bien oui on peut comprendre l’inquiétude du ministre de l’éducation, mais notre meilleur professeur c’est bien le Christ.

« Renoncer à tout » afin de suivre Jésus, c’est un enseignement majeur de tout l’évangile et cela dès les premiers appels des disciples: « Laissant tout, ils le suivirent. » (Lc 5,11)

Luc nous invite à prendre au sérieux la réponse que nous avons donnée au Christ le jour de notre Baptême. On ne peut pas dire à la fois oui et non. Dire oui au Christ, c’est engageant et c’est ce qui nous fait devenir disciples.

Luc nous invite à réfléchir sur ce que nous désirons faire de ce oui d’aujourd’hui, ce oui qui nous engagera durant toute l’année. Ensemble, nous désirons suivre le Christ, ensemble nous voulons vivre dans la joie avec le Christ, ensemble nous sommes prêts et prêtes à nous donner dans les différents comités, dans le bénévolat, dans l’écoute des autres, dans les organismes déjà en place, afin de suivre le seul PROFESSEUR qui peut tout nous enseigner, qui nous appelle à le suivre, à tout quitter, à ne rien préférer à Lui. L’enjeu est de taille. Suivre le Christ engage le disciple au plus profond de lui-même. Le chemin du disciple est un chemin de croix, sans retour possible, c’est sur ce chemin que le croyant fait l’expérience de l’inépuisable miséricorde divine.

En ce début d’année, je nous souhaite de COMMENCER PAR NOUS ASSEOIR, tel que dit dans l’évangile, en accueillant dans notre cœur de vivre cette année dans la plus grande charité, dans l’amour avec le SEUL et l’UNIQUE, dans le service à nos frères et sœurs. Ce sera notre OUI à l’appel de Dieu qui désire que nous le suivions toujours. Avec le curé Dominic soyons dans la joie du recommencement, dans le désir de vivre la charité et disons-nous que:

“CHOISIR LE CHRIST, C’EST CHOISIR D’AIMER.”

       « D’âge en âge Seigneur, tu as été notre refuge » (Ps. 89). C’est encore et toujours vrai.

S. Isabelle Paquet, CND