24 e dimanche C : Dieu nous cherche pour la fête

Sanctuaire de la Miséricorde

24 e dimanche C : Dieu nous cherche pour la fête

« Tu nous invites à la fête, Jésus Christ ressuscité, tu nous invites à la fête et nous voulons te chanter. Il y a des fleurs et la table est prête, nous venons te rencontrer. » (Lc 15, 1-32). Quel beau texte d’évangile pour ce dimanche!

Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé ma brebis, celle qui était perdue! »

« Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé la pièce d’argent que j’avais perdue! »

« Il fallait festoyer et se réjouir; car ton frère était perdu et il est retrouvé! »

En 2022 parfois en écoutant parler les autres, on dirait souvent que Dieu est une sorte de bourreau qui condamne aussitôt qu’une personne s’éloigne, qui se fâche aussitôt qu’un de ses enfants de la terre prend une route secondaire, qui va punir aussitôt que quelqu’un pense autrement. Et c’est avec tout cela que Jésus Christ nous invite à une fête, un jour, une grande fête avec le plus beau vêtement, une bague au doigt car Jésus nous aime encore davantage et il le dit bien: « Toi, mon enfant, tu es toujours avec moi, ce qui est à moi est à toi. Il fallait festoyer et se réjouir puisque tu étais mort et que tu es revenu à la vie. ». Perdu-retrouvé, mort-vivant… c’est la synthèse de l’évangile de ce dimanche, un vrai mystère pascal qui mène à la joie.

Pensons-y: Dieu est si heureux de toujours nous retrouver pour la fête, tant de joie au ciel à chaque fois qu’il y a un retour, un changement de route…  Henri Nouwen a écrit: « Ces fils nous ressemblent. Mais, est-ce que nous accepterions d’être comme le père, celui qui pardonne, celui qui accueille, celui qui aime et qui prépare la fête? » Imaginons cette fête un instant… notre climat intérieur deviendra la porte ouverte, le banquet céleste, l’amour, la joie, le bonheur.

Comme il est beau de lire que chaque fois que nous avons fait demi-tour pour Le rencontrer, pour revenir à Lui, nous avons donné de la joie au ciel.

Que la joie de Dieu devienne pour nous étonnement, puis, chemin.

S. Isabelle Paquet, CND